Franck Dubosc, qui doit faire face à la perte de son père malade, pleure en lisant sa lettre de suicide : A 58 ans, il chante une berceuse pour son fils

Enfant, Franck Dubosc n’a pas eu une relation étroite avec son père. À sa mort, l’acteur a amèrement regretté de ne plus pouvoir lui dire “je t’aime”. Devenu lui-même père, il tente de rattraper le temps perdu avec ses deux fils.
“La dernière partie” est en fait un clin d’œil au père de Frank, qui a raconté leur histoire au scénariste Jean-André Yerles. Le titre fait en fait référence à la dernière partie de Scrabble entre le père et le fils.Lucien Dubosque, qui souffrait de la maladie de Charcot, s’est tourné vers l’euthanasie. Malheureusement, c’est lors de ce dernier match qu’ils se sont séparés.
Ces mots ont tellement touché son fils que les larmes lui sont montées aux yeux. Après s’être confessé à Audrey Crespo-Mara dans une interview accordée à Sept à huit, Frank a donné plus de détails. Il lui a raconté combien la relation entre lui et son père avait été compliquée.
Le plus triste dans toute cette histoire est que lorsque son père a quitté ce monde, il a eu honte de son fils. L’acteur a admis qu’il avait honte de son origine sociale lorsqu’il était adolescent.
Mais quand il a grandi, il a profondément regretté cette attitude. Les larmes aux yeux, il a admis que ce que son père pensait était faux et qu’il l’aimait plus qu’il ne le pensait.Le père de Frank est décédé de la maladie de Charcot en 2002, laissant derrière lui une femme et des enfants. Même après 20 ans, son fils ne peut pas le pleurer.
Lucien est décédé bien avant le succès de son fils, et il n’a vécu que pour voir ses débuts olympiques. Avant de partir, il lui a laissé un tendre et dernier message. Quand Franck en parle, on voit qu’il est toujours inquiet. C’est exactement ce qui s’est passé lors d’une interview accordée au magazine Sept à Huit en 2021, lorsque la star du cinéma français a craqué.
Son père, qui avait perdu sa motricité, l’a malheureusement dessiné “comme un enfant”.
Le comédien français était attristé par la difficulté de son père à écrire. Il était surtout contrarié d’avoir écrit sur sa maladie et non sur son fils.Malheureusement, les personnes de la même génération que l’acteur ont dû faire face à cette dure réalité. Autrefois, les parents élevaient leurs enfants différemment ; il n’était pas coutume alors d’exprimer son amour à un enfant.
Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, le mari Daniel, contrairement à son père, essaie d’être proche de ses deux fils Rafael et Milhan.

La Source AmoMama, https://amomama.fr/273565-frank-dubosc-qui-a-accept-de-perdre-son.html

 

Like this post? Please share to your friends:
Prends ta pause