Un retraité décide de passer le reste de sa vie dans un hôtel, parce que c’est moins cher qu’une maison de retraite

Après des années de dur labeur, de restrictions, d’obligations professionnelles et d’emplois du temps chargés, de nombreuses personnes âgées se réjouissent de vivre une retraite heureuse. Et pour cause, cette phase est un nouveau chapitre pour prendre soin de soi et profiter de votre temps libre nouvellement acquis. Vivre dans une maison de retraite est également une option que de nombreuses personnes envisagent, mais pour certaines, le coût peut être un problème.Terry Robinson, un Américain de soixante ans, a eu une idée inattendue. Déterminé à surmonter les contraintes budgétaires, cet homme de 64 ans a décidé de vivre dans dans un hôtel. Son post Facebook, auquel des dizaines de milliers de personnes ont réagi, a été repris par nos confrères du magazine Le Point.
Profiter de la retraite avec moins. C’est l’objectif de ce Texan qui n’a pas manqué de mettre à profit son inventivité pour proposer des prestations et des services incomparables. Dans son message sur les médias sociaux, l’homme de 64 ans a expliqué qu’il avait fait tous les calculs possibles pour trouver une maison abordable qui lui offrirait de nombreux avantages.
Terry Robinson a trouvé une solution pour une vie heureuse à la retraite: Réserver une chambre d’hôtel, et plus précisément un Holiday Inn. Le sexagénaire est sérieux dans son approche. Après avoir fait ses calculs, il a expliqué sur Facebook qu’au lieu de payer 188 dollars par jour dans une maison de retraite, il ne paierait que 60 dollars pour l’hôtel, soit moins de la moitié du coût. Combinez les offres de longs séjours avec des réductions pour les seniors, qui incluent le petit-déjeuner ou les happy hours – des heures de réception de cocktails – où les prix sont inférieurs à la moyenne.
En outre, il a pensé à ses déplacements et aux frais qui en découlent. C’est pourquoi il a choisi un hôtel situé à proximité d’un service de bus gratuit pour les retraités. Les bus peuvent également être une option pour les personnes à mobilité réduite, “à condition de faire semblant d’être boiteux”, a plaisanté le retraité. Il a également pensé à sa famille, qui pourrait lui rendre visite ou même séjourner un moment dans un hôtel “pour de courtes vacances”. De leur côté, les enfants pourraient profiter de la piscine et seraient toujours les bienvenus.
Lorsque l’agence de presse française a demandé à Terry Robinson s’il avait l’intention de faire le grand saut, il a répondu qu’il s’agissait d’une plaisanterie, mais que ce n’était pas une “blague”. “J’envisage certainement de le faire, mais probablement pas à l’Holiday Inn”, a répondu l’homme de 60 ans.

 

Like this post? Please share to your friends:
Prends ta pause