Une femme a passé les 16 dernières années à sauver les animaux de la forêt tropicale en danger

ИНТЕРЕСНО

Depuis 16 ans, Magali Salinas, 65 ans, est en première ligne de la conservation, réhabilitant et relâchant des animaux sauvages dans la région de Madre de Dios, en Amazonie péruvienne.

Malheureusement, cette région a été confrontée à la destruction de l’habitat, au commerce illégal d’espèces sauvages, à l’exploitation forestière et minière illégale, mais Magali Salinas fait sa part pour aider les animaux et possède même un centre appelé l’Abri de l’Amazone, où elle s’occupe de près de 80 animaux à la fois.

Mme Salinas a vendu ses biens afin d’acheter un terrain et, au fil des ans, son sauvetage a pris une ampleur considérable. Elle a créé une association à but non lucratif, engagé un vétérinaire, construit des enclos pour accueillir davantage d’animaux et aménagé des locaux pour les bénévoles.

Les animaux du refuge — paresseux, tortues, perroquets, singes, etc. — sont soignés avant que Salinas ne les relâche dans la nature, dans des zones beaucoup plus sûres. Salinas passe du temps avec chaque animal et s’en occupe comme s’il s’agissait de ses propres enfants.

Une fois que Salinas a relâché les animaux dans la nature, elle les surveille tous les jours pendant au moins une semaine pour s’assurer qu’ils sont en bonne santé et qu’ils survivent comme ils le devraient.

«La jungle m’a rendue beaucoup plus forte. Je suis plus un guerrier, si l’on peut dire», dit Salinas. «Je n’ai pas de jour de repos. Je ne me repose pas. C’est pour les gens très forts. Ce n’est pas pour tout le monde.»

Le réalisateur et producteur Nick Werber a réalisé un court-métrage, intitulé Magali, pour mettre en valeur le dévouement et le travail acharné de Salinas.

 

Admin
Оцените автора