Un vétérinaire ukrainien risque sa vie pour sauver des chats et des chiens abandonnés dans les rues de Lviv

ИНТЕРЕСНО

Des millions d’Ukrainiens ont fui leurs maisons alors que la Russie continue de bombarder le pays. Mais certaines personnes courageuses sont restées sur place pour s’occuper des animaux errants et abandonnés qui ont peur et ont besoin de nourriture et d’un abri.

L’un de ces héros est la vétérinaire Pavlina Harasym, qui descend chaque jour dans les rues de Lviv pour sauver des chiens et des chats. Avec la guerre qui approche, elle ne sait pas combien de temps il lui reste pour sauver les animaux.

Le Réseau pour les animaux (NFA) fournit de la nourriture et de l’aide aux animaux depuis le début de la guerre. Il collecte actuellement des fonds pour acheter à la courageuse vétérinaire un véhicule de sauvetage des animaux afin qu’elle puisse aider encore plus d’animaux.

«Plus vite nous envoyons une ambulance aux sauveteurs, plus vite ils pourront sauver le plus grand nombre d’animaux possible des bombardements et des frappes aériennes. Pour l’instant, elle ne peut recueillir que deux ou trois animaux à chaque voyage, mais avec une ambulance, elle peut en recueillir beaucoup plus et beaucoup plus rapidement», ont-ils écrit.

Le docteur Paulina et des volontaires se rendent actuellement dans des zones dangereuses pour sauver des animaux. Ils retourneront au refuge où ils seront pris en charge jusqu’à leur transport en toute sécurité vers la Pologne.

Jusqu’à présent, 200 animaux ont été sauvés, mais davantage pourraient l’être s’ils disposaient d’un véhicule de sauvetage des animaux. Le fourgon peut contenir jusqu’à 50 animaux, ce qui augmente considérablement le nombre d’animaux secourus.

«Il n’y a pas encore beaucoup de personnes qui sauvent des animaux, mais Paulina le fait, et nous devons l’aider. Les animaux ont de moins en moins de moyens de s’échapper», a insisté la NFA.

Grâce à de généreux donateurs et à des partenaires dans les pays voisins, plus de 1 000 chiens et chats ont été sortis de la zone de guerre et sont en sécurité, a déclaré Network for Animals.

«Ce sont près de 1 000 animaux qui ne mourront pas dans des bombardements ou des frappes aériennes ou qui ne mourront pas de faim dans les rues sans foyer ni personne pour s’occuper d’eux», ont-ils écrit.

Mais il y a encore d’innombrables animaux qui ont besoin d’aide.

La NFA s’engage à continuer à apporter son aide, ont-ils écrit : «Nous n’avons jamais connu une telle situation, mais nous ne cesserons jamais de nous battre pour les animaux qui restent. Notre priorité est de les faire sortir, et si ce n’est pas possible, vos dons permettront de leur remplir le ventre, de soigner leurs blessures et de les transporter dans des rues froides et déchirées par la guerre.»

 

 

 

 

 

Admin
Оцените автора