Mariage à l’Afrique : qui es cette femme qui avait épousé un guerrier d’une tribu africaine ?

ИНТЕРЕСНО

Il y a de nombreuses années, une jeune fille nommée Corinna, originaire de Suisse, était en vacances avec son petit ami au Kenya, mais là, dans un autre pays, son cœur a été capturé par un guerrier masaï et sa vie a radicalement changé.

À 27 ans, elle avait une boutique de vêtements élégants, elle vivait bien, elle avait une vie privée et était en route pour un mariage. Mais Corinna n’était pas heureuse de sa vie, le fait qu’elle gagnait plus que son fiancé la déprimait beaucoup. Et en rencontrant un homme complètement différent des autres hommes qu’elle connaissait, elle était très excitée : «Ce Maasai a pris le dessus sur mes pensées. Je ne pouvais pas manger.»

Les Maasai sont le dernier peuple non civilisé du Kenya, et le gouvernement a beaucoup de problèmes avec eux.

Mais Corinna s’en moquait, elle ne faisait pas attention quand on se moquait d’elle à Nairobi ou dans un hôtel pour «hommes blancs», et que le personnel féminin du bureau de renouvellement des visas lui faisait un clin d’œil. Son nouvel homme de choix n’avait rien d’autre qu’un pagne et un couple de chèvres et vivait dans une hutte couverte de bouse de vache.

Le reste n’a pas été plus facile : malaria, grossesse, travail dans sa propre épicerie et désillusion. Les différences de mentalité deviennent si prononcées que Lketingi devient très jaloux de sa femme et Corinna prend la décision majeure de sa vie : fuir en Suisse avec sa fille. Elle a laissé plusieurs lettres à ses proches, a trompé son mari et s’est envolée.

Elle y est retournée 14 ans plus tard, lorsque sa fille Napirai est devenue adulte. Avant cela, elle avait peur de visiter le pays, car Lketinga risquait de ne pas autoriser le retour de Napirai. Son ex-mari africain a mal vécu sa fuite : il a été exclu des guerriers et s’est mis à boire beaucoup.

Corinna vit maintenant en Suisse et peint des tableaux.

Et Lketinga a depuis longtemps une autre famille et plusieurs enfants. Il a l’air plutôt triste sur la photo. Le divorce n’est pas bien accueilli par son peuple et la défection de sa femme a porté atteinte à sa réputation dans la communauté.

Corinne Hofmann a écrit un roman autobiographique intitulé «Le Maasai blanc» pour raconter l’histoire de sa vie en Afrique et au-delà.

Mais maintenant, Corinne n’est pas seule. Depuis longtemps, elle publie des photos de ses voyages avec un homme de ses années sur sa page officielle de médias sociaux.

 

Admin
Оцените автора